Le déchaîné
Le canard qui immortalise la splendeur de vos 25 ans - Jour 3

Une recrue et un ambassadeur

L’hiver prochain, par un petit lundi matin glacial de février, quand vous hésiterez à mettre le nez à l’extérieur de la maison, souvenez-vous de cette merveilleuse journée de vélo du mois d’août où vous avez pédalé de Rivière-du-Loup à Saint-Modeste. Il vous reviendra des odeurs enivrantes de fleurs  sauvages, la fraîcheur bienfaisante de l’air salin, l’image d’une brume flottant au bord du fleuve et celle de toutes ces jolies maisons aux parterres fleuris, le mouvement paresseux des éoliennes dans un champ, un moment de méditation à l’ombre de l’église de Saint-Paul-de-la-Croix, une conversation animée autour de l’état respectif de vos genoux et de vos mollets, l’euphorie d’une descente inoubliable, et aussi la sensation, tant il faisait chaud, d’avoir été « poêlé des deux bords », dixit Josée-Anne.

 
Quelque part sur la route entre Cacouna et L’Isle-Verte, Kira s’est écriée : « J’aimerais bien prendre ma retraite ici! » L’entendre parler de retraite avait quelque chose de surprenant. Aussi votre canard a-t-il osé lui demander son âge. La question l’a visiblement prise par surprise. Elle a hésité avant de donner une réponse et s’est mise à faire des calculs - racine carrée, algorithme, soustraction - en y ajoutant l’âge de sa soeur pour conclure, incertaine, qu’elle avait probablement 22 ans. Probablement.

Kira est la recrue de l’équipe du Déchaîné. C’est elle qui traduit, en anglais, votre canard préféré. Elle ne fait pas que jongler avec les mots, elle roule aussi. À ce jour, sa seule expérience d’un voyage à vélo était sa participation à Termino Vélo, une virée cycliste réservée à un club sélect de traducteurs qu’a organisée Vélo Québec Voyages. Quand des cyclistes l’ont vue sur la route avec son cuissard à pois, ils n’ont pas pu s’empêcher, dans l’esprit du Tour de France, d’évoquer ses talents de grimpeuse. Quelques minutes plus tard, dans la montée vers la Saint-Paul-de-la-Croix, elle a confirmé qu’elle portait ce maillot en toute légitimité. Kira-à-Pois.
Jean Soulard, ambassadeur du Grand Tour Desjardins, est passé donner une conférence. Il reviendra jeudi pour prêter main-forte au chef des Jardins de Métis, Pierre-Olivier Ferry, qui fera de votre halte-dîner un repas exceptionnel. Jean Soulard ne tarit pas d’éloges à son endroit. Il est inventif, soucieux de l’empreinte écologique qu’il laisse et n’a rien à envier aux chefs de Québec et Montréal. D’ailleurs, c’est toute l’offre gastronomique du Bas-Saint-Laurent, propulsée par une nouvelle génération, qui est en pleine mutation. Deux mots la résument : le bio et le terroir.

Récemment, La Presse+ annonçait la parution d’un livre de recettes de Jean Soulard. La nouvelle a suscité de nombreuses réactions et pour cause, puisque toutes les recettes auraient un ingrédient commun, le cannabis. Le chef ne commente pas la nouvelle. Néanmoins, oui, il a rencontré divers spécialistes pour bien comprendre les effets et propriétés du cannabis. Il précise que ça goûte ce que ça sent, bref que le but du cuisinier sera toujours de masquer le goût. Qu’on se le dise, le pot ne remplacera ni le thym ni le basilique, et il est peu probable que les recettes de cet hypothétique livre de cuisine figurent au menu du Grand Tour Desjardins l’an prochain.

Votre canard a voulu savoir s’il y avait un aliment à la mode, ou tendance, cette année. Jean Soulard a répondu sans hésitation : l’ail noir. Il y a peu, il y avait deux producteurs d’ail noir au Québec. Il y en  a maintenant cinquante. Le goût s’apparente à celui des pruneaux d’Agen… On salive!

Vous étiez au moins 250 à participer à la spectaculaire photo des 25 ans. Et vous étiez beaux!
 



L'album photo

MANCHETTES

Lecture : Histoires à dormir dehors de Jonathan B. Roy
Lors d’un épique voyage à vélo de 18 000 km dans 27 pays, Jonathan B. Roy a vécu d’innombrables aventures et mésaventures. Dans son livre, il les raconte avec délectation, un brin d’humour et de magnifiques images. En vente à la boutique du Grand Tour Desjardins.

Forfait week-end : déjà le retour
En cette dernière journée, voici quelques consignes concernant la navette de retour et les derniers moments passés avec nous. Ayez en main vos coupons d’embarquement (pour vous et votre vélo) qui vous ont été postés avec votre Carnet de randonnée. Identifiez votre vélo et confiez-le-nous (sans aucun accessoire) entre 14 h et 18 h au camion-vélos, qui partira avant vous. Présentez-vous avec votre bagage aux autocars pour l’embarquement. Départ à 19 h. Arrivée prévue à La Pocatière à 20 h 15.
L'album photo
VQ, 50 ans

SUR LA ROUTE

Parcours régulier (81 km)
Une journée pour découvrir l’arrière-pays. Nous quittons le bord de l’eau, mais conservons la vue sur le fleuve à plusieurs endroits tout en profitant de sections boisées. Le parcours avant la halte-dîner sera plutôt en montées; celui de l’après-midi, en descentes. Il y a des sections sans accotements, soyez vigilant. Travaux : après la halte-dîner, à Saint-Clément, travaux sur la route 293 avec circulation en alternance sur 500 mètres. Halte-toilettes : au km 35, au Centre communautaire de Saint-François-Xavier-de-Viger.

Halte-dîner, km 49
Au Centre des loisirs de Saint-Clément. La Corporation Touristique Saint-Clément vous y accueille.

Halte-ravito, km 61
Au Centre communautaire Jean-Claude Bélisle, à Saint-Jean-de-Dieu.

Optionnel 1 (+24 km)
Dernier coup d’œil sur l'île Verte, un optionnel agréable à rouler avec de beaux points de vue. Halte-toilettes et eau : à Saint-Arsène au 49, rue de l’Église.

Optionnel 2 (+13 km) Accessible jusqu’à 12 h.
Un bel optionnel qui vous offre de beaux dénivelés à travers les champs. Travaux : 700 m de gravier sur le chemin Taché, à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup. Suivez les panneaux Détours.

Optionnel 3 (+22 km) Accessible jusqu’à 14 h.
Si vous aimez les côtes, cet optionnel est pour vous! Notez que la route est endommagée par endroits sur environ 8 km. Cela dit, cet optionnel en vaut le coup. Halte-toilettes et eau : à Saint-Médard et à Sainte-Françoise.

AU VILLAGE

Tourisme des Basques
C’est le lieu pour tout savoir sur les services et activités touristiques proposées de la région. Vous pouvez consulter un carnet de séjour avec circuits et attraits locaux préparé pour vous, faire l’expérience d’un casque de réalité virtuelle 360 sur la région des Basques ou planifier pour demain une sortie en kayak sur le fleuve au coucher de soleil!

Conférences de la soirée
> Notre monde à vélo (2e partie)
Avec Normand Pion et Hélène Giguère, à 19 h. Durée : 1 h.
Au programme : les différents types d’hébergement; les Rocheuses canadiennes; l’Argentine, le Chili et l'Uruguay; l’Amérique centrale : Costa-Rica et Panama.

> Comment éviter les blessures?
Avec Amélie Dionne, thérapeute du sport, à 20 h. Durée : 1 h.

Piscine intérieure, sauna et bain-tourbillon
De 16 h à 20 h, près du bistro. Casque de bain obligatoire.

Thérapeute sportif
Consultation en thérapie sportive : tous les jours au Village, de 16 h à 19 h, et à la halte-dîner. Gratuit. Aucune réservation.

Kiosque mécanique
Toute la semaine, le service mécanique sera assuré par Éric Quirion et son équipe de mécanos. Au Village : de 6 h 30 à 10 h et de 14 h à 19 h.

Café fin
Au Village, tous les matins de 6 h à 9 h, les midis (jour de boucles) et jusqu’à 21 h tous les jours, passez par le kiosque à café de Stra-T-Gik. Un coin détente pour déguster de bons cafés et smoothies!

Sur la scène du Bistro Desjardins : Swing Trio > 17 h à 19 h
• Le clarinettiste Rino Bélanger, la saxophoniste Sophie Poulin de Courval et le guitariste Guillaume Pigeon vous proposent des standards jazz, swing et blues.

Marilie Bilodeau et ses musiciens > 19 h 45 à 21 h 15
• Marilie Bilodeau, c’est la réincarnation de la France des années 50 et 60, un concentré des Brassens, Aznavour, Barbara et Brel dans un p’tit bout de femme au charme indéniable, à l’exubérance assumée. La parution de son album La demoiselle aux papillons, en octobre 2016, lui a valu de nombreux éloges.

DJ jusqu’à 22 h 30