Le déchaîné
Le canard préféré des cyclistes basques - Jour 4

De fiers grands-pères et un capitaine

On vous avait menacé de pluie, vous avez eu du soleil. Vous en avez pris votre parti. Philosophe,  Jules-André a lâché ce commentaire : « Si on se fiait à la météo, on passerait nos journées dans des chaises berçantes! » Ce qui n’est pas du tout dans votre tempérament.

Puisqu’il faisait si beau, vous avez dévoré la route et le paysage avec appétit, respiré à fond les odeurs de sapinage, admiré le Specialized de Christine qui passe de l'orangé au jaune dès qu’il fait plus de 22 degrés, profité de la petite brise rafraîchissante que vous procurait le passage des camions forestiers, observé les oiseaux qui chantonnaient dans les alentours, tiré profit d’un casse-pattes digestif après la halte-dîner pour lancer un défi à votre monture et fait quelques photos de l’incontournable Château de la Cannette, cet invraisemblable assemblage de 27 927 boîtes de métal. À trois kilomètres de Trois-Pistoles, une cycliste s’est écriée : « À l’arrivée, les côtes devraient être interdites! » Son voeu a été exaucé. Journée parfaite.
Peut-être avez-vous vu, dans les côtes, un cycliste qui descendait le nez dans le guidon, les fesses accrochées aux nuages. C’était Mathis, 15 ans, qui allait rejoindre son grand-père. L’un de ses grands-pères. Mathis en a deux, Jean-Guy (70 ans) et Pierre (74 ans). À trois, ils forment l’équipe des M&M. Leurs maillots en témoignent. Le bleu, le jaune, le rouge. Lorsqu’ils mangent des M&M, consciencieux, respectueux, chacun ne se délecte que de ceux de sa couleur…

Jusqu’à cet hiver, Mathis consacrait toutes ses énergies au hockey. Au printemps, il est passé au vélo et s’est inscrit à un club, L’échappée. Son premier critérium a été plutôt humiliant. Dès le deuxième, il s’est accroché au peloton. Le troisième se tiendra en Beauce peu après le Grand Tour Desjardins. Cette fois, Mathis a bien l’intention de faire beaucoup mieux. Il a la compétition dans le sang. Cela ne l’empêche surtout pas d’adorer son expérience au Grand Tour et d’être très impressionné par l’entraide qui règne entre les cyclistes. Et par la qualité exceptionnelle des repas.

Si Mathis descend les côtes pour aussitôt les remonter, c’est qu’il va chercher son grand-père Jean-Guy qui fait un retour au Grand Tour Desjardins avec, au coeur, une toute nouvelle valve. Il faut l’entendre, dans la descente, pousser le cri du cycliste content! Tarzan n’a qu’à bien se tenir. En fin de journée, Mathis roule comme s’il participait à un contre-la-montre et arrive le premier au Village pour installer les tentes des M&M au meilleur endroit. C’est peu de dire que Jean-Guy et Pierre sont fiers de lui. L’an prochain si tout va bien, l’équipe accueillera une recrue, Alexandre, le fils de Pierre, le père de Mathis. Il portera le maillot vert. Ses bonbons l’attendent.
Aujourd’hui, si vous vous rendez au bistro à 16 h 30, vous pourrez assister à la conférence de Jean-Pierre Rioux intitulée « Le fait basque ». Pourrez? Devriez! Le conférencier est capitaine, maire de Trois-Pistoles depuis 16 ans et aussi gardien de l’île aux Basques depuis 28 ans. Plus que tout, c’est un passionné qui a compris il y a de cela bien longtemps qu’il ne pourrait jamais vivre loin du fleuve. Il a bien essayé, il dépérissait. Quand il parle de l'île aux Basques, de ce sentiment de plénitude qui habite ceux qui s’y rendent, de la colonie de phoques qui a installé sa résidence d’été tout près, de formations géologiques millénaires, des mouvements de populations, des Premières Nations, des pêcheurs basques et aussi de Victor-Lévy Beaulieu, qui un jour, bien sûr, s’est inspiré de lui pour créer un personnage de téléroman, il est intarissable. L’âme de Trois-Pistoles.

Si vous voulez voir davantage de photos, consultez l'album photo du Grand Tour Desjardins 2018 sur la page Facebook de Vélo Québec. 

Voyez le 25e Grand Tour Desjardins en vidéo, ici


L'album photo

MANCHETTES

Causerie du maire de Trois-Pistoles sur Le fait basque
Située devant la ville de Trois-Pistoles, à 4 km du rivage, l'île aux Basques doit son nom aux pêcheurs basques qui l'ont fréquentée au XVIe siècle, et a été consacrée lieu historique national du Canada en 2001. Le capitaine et maire de Trois-Pistoles, Jean-Pierre Rioux, nous parlera de la richesse et de l’histoire fascinante de son île. Rendez-vous au bistro à 16 h 30.
L'album photo
VQ, 50 ans

SUR LA ROUTE

Parcours régulier (113 km)
Dans l’arrière-pays de Trois-Pistoles, c’est la journée costaude, toute en relief, avec des 10 % et 11 % en montées et descentes. Les routes 296 et 295 ont des accotements par intermittence. Soyez prudent et roulez à la file, à la droite de la chaussée. Travaux : À Sainte-Françoise, circulation en alternance; travaux avant la halte-dîner sur 2 km. Halte-toilettes et eau : au km 27, à Saint-Médard; au km 92, à Saint-Jean-de-Dieu, au kiosque d’information touristique dans le Château de cannettes.

Halte-dîner, km 50
Au parc Natur’Ailes, à Lac-des-Aigles, la Corporation de développement de Lac-des-Aigles vous y attend. Douze pygargues à tête blanche y ont fait leur nid... qui sait, peut-être en verrez-vous un! Apportez votre maillot pour une baignade au lac. Notez que la plage est sans surveillance. Après la halte-dîner, zone de travaux sur 7 km. Soyez prudent.​

Halte-ravito, km 79
À l’hôtel de ville de Sainte-Rita.

Optionnel 1 (+20 km) Accessible jusqu’à 11 h.

Boucle* (44 km) Accessible jusqu’à 12 h.
Magnifique circuit entre les vallons, avec vue sur le lac et les éoliennes, incluant quelques passages boisés. À Saint-Mathieu-de-Rioux, la plage du Riverain vous attend pour une petite saucette! Notez que la plage est sans surveillance. Toilette sèche : disponible à la plage.

Optionnel 2* (-50 km) Accessible jusqu’à 12 h.
Moins long, moins costaud que le parcours régulier, celui-ci saura tout de même vous satisfaire côté côtes! Un bon choix pour ceux qui veulent profiter plus longtemps de Trois-Pistoles. Halte-toilette et eau : à Saint-Jean-de-Dieu, à l’information touristique.

Optionnel 3 (+12 km) Accessible jusqu’à 14 h.
Vous voulez plus de côtes? Cet optionnel est pour vous! Travaux : sur la route 296, circulation en alternance sur 300 m. Merci de respecter les feux. Halte-toilette et eau : à Biencourt.

*IMPORTANT
Aujourd'hui, la boucle de 44 km et l’optionnel 2 ne passent pas par la halte-dîner. Si vous choisissez ces parcours, merci de réserver, si vous ne l’avez déjà fait, votre lunch avant 9 h ce matin afin de l'obtenir au Village.

AU VILLAGE

Tourisme des Basques
C’est le lieu pour tout savoir sur les services et activités touristiques de la région. De 8 h à 10 h 30; de 13 h 30 à 18 h.

Conférence
> 25 ans d’encadrement sur route au Grand Tour Desjardins
Avec Jean-Paul Blais, à 20 h. Durée : 1 h.
Revivez en photos les 24 premiers Grands Tours Desjardins en compagnie de Jean-Paul Blais, un des doyens de la communauté des encadreurs cyclistes certifiés de Vélo Québec.

Piscine intérieure, sauna et bain-tourbillon
De 16 h à 20 h, près du bistro. Casque de bain obligatoire.

Objets perdus et trouvés
Au kiosque INFO Desjardins, nous récupérons et rendons à leurs propriétaires tous les objets perdus.

Les bons comptes font les bons amis
Les encadreurs ou les mécanos ont sauvé votre vélo ou même votre semaine de vacances? N'oubliez pas d'aller payer votre dû au kiosque INFO Desjardins pour les réparations effectuées par un encadreur ou au kiosque mécanique pour les réparations effectuées par QRB.

Sur la scène du Bistro Desjardins :
Les Juniors Vintage > 19 h 30 à 21 h 15

Bienvenue dans l’univers des Juniors Vintage, un groupe pop-folk-rock qui redonne vie aux plus grands classiques de la chanson québécoise, de 1970 jusqu’à aujourd’hui. De Michel Pagliaro au groupe Les 2 Frères, en passant par Robert Charlebois et Daniel Bélanger, le répertoire des JV est béton et le but du groupe est clair : vous allez danser, chanter, crier, taper du pied... et vous en redemanderez!

DJ jusqu’à 22 h 30