Le déchaîné
Le canard cyclohorticole - Jour 6

La photographe, le jardinier et l'avocat

Hier, dans le creux des vallons comme au sommet, vous aviez, ça se voyait, le bonheur agricole, la joie champêtre, l’allégresse pastorale. Vous vous êtes certainement demandé s’il se trouvait ailleurs dans le monde un plus bel endroit pour faire du vélo. La réponse est toute simple : non!

D’ailleurs, il y a quelques années un guide cycliste soucieux d’éviter les accidents à sa clientèle avait pris l’habitude de leur demander, à l’approche du Bic, de ne pas regarder le paysage mais de se concentrer sur la route. Quand bien même, dès qu’on apercevait le fleuve en contrebas il s’en trouvait toujours un pour se décrocher la mâchoire et disparaître dans le paysage à vélo.

Devant tant de beauté, certains, comme Martine, désireux de rapporter un maximum de photos, ont mis toutes les chances de leur côté et installé une caméra sur leur casque. À Saint-Fabien-sur-Mer, impressionnée, Martine a tout de suite activé sa caméra et fait, dans la matinée, pas moins de 1300 photos. Ah le gros album! L’avantage avec cette caméra, dit-elle, c’est que les cyclistes sourient aussitôt qu’ils s’approchent! Sait-on jamais…

Tout aussi émerveillé, un cycliste s’est écrié, après la halte-dîner : « Y’ont le don de nous mettre une côte après le dîner. » Oui, c’est un don… Puisqu’il est question de monter, un mot au sujet de François. Avec les années son talent de grimpeur a, disons, évolué. Il y a dix ans, il prenait d’assaut le mont Ventoux avec un bon gros vélo acheté chez Canadian Tire. Aujourd’hui, il attaque les côtes du Grand Tour Desjardins avec… un vélo électrique.
Alexander Reford
 
Aujourd’hui, à la halte-dîner, vous rencontrerez certainement Alexander Reford, arrière-petit-fils d’Elsie Reford, l’initiatrice des Jardins de Métis, qui s’est mise au jardinage en 1926. Ces dernières années, sous la direction de son descendant, les Jardins ont pris… un virage écologique. Des moutons tondent le gazon, les employés se déplacent à vélo (certains partent même tous les jours de Rimouski en pédalant!) et on se soucie de limiter l’empreinte écologique des touristes. Les Jardins s’approvisionnent auprès des producteurs du voisinage et le chef Pierre-Olivier Ferry puise à même son potager et ses serres pour composer ses repas. On a exclu aussi bien les bouteilles de plastique que les pesticides. L’endroit est vert tout autant que fleuri.

Un jardin, c’est une chorégraphie de couleurs et d’odeurs en constante évolution. Votre visite coïncidera avec le triomphe absolu des lys royaux. Il faudra passer voir leur allée blanche et vous arrêter au Festival international de jardins qui compte quelques nouveautés, espagnoles ou canadiennes. Le Festival compte en tout 25 jardins modernes, originaux, inattendus.
Frank
Plusieurs Américains participent au Grand Tour Desjardins. Certains, même, y reviennent assidûment. Frank par exemple. L’avocat de l’État de New York aura bientôt 70 ans. Si vous lui demandez s’il est en forme, il vous répondra que oui, bien sûr. Frank est plutôt rond, mais le rond est une forme, non? N’empêche, Frank en est déjà, pour l’année 2018, à son cinquième voyage à vélo, après l’Autriche et trois événements américains.

Au début du Grand Tour Desjardins, Frank portait un maillot canadien. Hier, il affichait les couleurs de son club de hockey, les Rangers. L’an prochain, promis, il portera le drapeau québécois. Ce fleurdelisé aurait certainement plu à sa mère, qui était d’origine française. On croit rencontrer un voisin du sud, on découvre un parent éloigné!

Sauf si vous planifiez rouler vendredi de Rimouski à La Pocatière, cet après-midi, quand vous rentrerez au Village en compagnie de votre fidèle vélo, vous aurez complété votre Grand Tour Desjardins. Prenez rendez-vous à la massothérapie pour préparer vos muscles et tout votre corps à un retour en douceur à la vie normale… Vous l’avez bien mérité!

Si vous voulez voir davantage de photos, consultez l'album photo du Grand Tour Desjardins 2018 sur la page Facebook de Vélo Québec.

Voyez le 25e Grand Tour Desjardins, en vidéos :
- 25e Grand Tour Desjardins dans le Bas-Saint-Laurent
- Le Grand Tour Desjardins visite la Tête d'allumette dans le Bas-Saint-Laurent
- Le Grand Tour Desjardins visite les croisière AML de Rivière-du-Loup



 


L'album photo

MANCHETTES

Navette de retour Rimouski/La Pocatière (ou Saint-Lambert)
Ayez vos coupons d’embarquement (pour vous et votre vélo), qui vous ont été postés avec votre Carnet de randonnée.
Aujourd’hui, à votre retour au Village de Rimouski, tous les cyclistes à destination de La Pocatière (incluant ceux qui logent Sous la couette) sont invités à apporter leur vélo – bien identifié et sans aucun accessoire – aux camions-vélos entre 14 h et 18 h. Le transport des vélos vers La Pocatière aura lieu pendant la nuit.

Précision : contrairement aux informations parues dans le Carnet de randonnée à ce sujet, tous les cyclistes à destination de Saint-Lambert doivent également déposer leur vélo le jeudi, entre 14 h et 18 h, au Village. Le transport des vélos aura lieu vendredi avant le départ de l’autocar vers Saint-Lambert.

Départ de la navette du Village : vendredi 10 août, de 8 h à 10 h (9 h pile pour ceux qui se rendent à Saint-Lambert).
Le trajet en autocar est d’une durée de 2 heures vers La Pocatière et de 5 heures trente (plus arrêt d’une heure pour le dîner) vers Saint-Lambert. Présentez-vous avec votre bagage aux autocars pour l’embarquement, ce qui vaut aussi pour les utilisateurs de tentes de location. Un service de valet sera à votre disposition (2 $ par bagage).

Départ de la navette des hôtels : pour les cyclistes qui logent Sous la couette, les autocars à destination de La Pocatière passeront à l’hôtel entre 8 h et 9 h, celui à destination de Saint-Lambert, à 8 h. Présentez-vous avec votre bagage aux autocars pour l’embarquement.
L'album photo
VQ, 50 ans

SUR LA ROUTE

Parcours régulier (86 km)
Quelle belle dernière journée pour compléter ce Grand Tour Desjardins! On roule en bordure du fleuve jusqu’à la halte-dîner, sur piste cyclable ou chaussée désignée. On traverse de beaux villages comme Pointe-au-Père et Sainte-Luce et on en profite pour faire un arrêt à la plage! À Mont-Joli, la capitale des murs peints, soyez attentif et repérez trois murales réalisées par le bédéiste VoRo. Halte-toilettes et eau : au km 10, à Rimouski, toilettes sèches; au km 21, au parc Intergénérationnel à Sainte-Luce; au km 35, à Sainte-Flavie; au km 53, au Bureau touristique de Mont-Joli.

Halte-dîner, km 47
À Grand-Métis. Les Jardins de Métis vous y attendent. Pour terminer la semaine en beauté, c’est le jeune et talentueux chef cuisinier des Jardins de Métis, Pierre-Olivier Ferry, qui nous fera découvrir son originale cuisine de jardin. Le menu comme le service seront d’ailleurs novateurs avec un objectif zéro déchet – une première pour notre événement. Soyez attentif aux consignes de récupération de la vaisselle et des couverts réutilisables. Et merci de votre collaboration!

Profitez bien sûr de votre arrêt pour visiter les Jardins. Tarif privilégié de 14,75 $ (taxes incluses) pour les participants.

À noter : le balai quittera les Jardins à 15 h. Avis aux contemplatifs!

Halte-ravito, km 77
Au Centre communautaire Régis Saint-Laurent

Optionnel 1* (-58 km) Accessible jusqu’à 11 h.
Ce bel optionnel facile vous mènera jusqu’à Pointe-au-Père. Profitez-en pour visiter le Site historique maritime.

Optionnel 2 (+21 km) Accessible jusqu’à 11 h.
Ce parcours offre un joli ruban de vallons et de routes peu achalandées.
Travaux : 800 m de gravier à Saint-Donat.

Optionnel 3* (-29 km) Accessible jusqu’à 11 h.
Même parcours que l’optionnel 2, mais en sens inverse.

Optionnel 4 (+24 km) Accessible jusqu’à 14 h.
Cet optionnel vous en mettra encore plein la vue!

Optionnel 5 (+10 km) Accessible jusqu’à 14 h 30.
10 km de pur bonheur pour terminer ce Grand Tour! Halte-toilettes et eau : à Métis-sur-Mer.

*IMPORTANT
Ce parcours ne passe pas par la halte-dîner, ni par la halte-ravito.

AU VILLAGE

Tourisme Rimouski
C’est le lieu pour tout savoir sur les services et activités touristiques de la région. De 8 h à 10 h 30; de 13 h 30 à 18 h.

Conférence : Notre monde à vélo (3e partie)
Avec Normand Pion et Hélène Giguère, à 19 h. Durée : 1 h.
Au programme : la sécurité en voyage; les États-Unis; la Colombie, l’Équateur et le Pérou; l’Amérique centrale : El Salvador, Honduras et Nicaragua.

Sur la scène du Bistro Desjardins : Gordon and The Karma’s > 19 h 45 à 21 h 30
Depuis plus de 15 ans, le chanteur Gordon Graham et les Karma Kameleons — rejoints ce soir par Gill Poitras des Singing Pianos — ont fait vibrer plusieurs milliers de Québécois au son des succès ayant marqué les années 80. Ils vont avec brio du pop à la Rick Astley au rock pesant à la AC/DC, en passant par Duran Duran, Michael Jackson et Def Leppard. Un spectacle joyeux et dansant pour clore la 25e édition. Apportez vos perruques!

DJ jusqu’à 22 h 30