Vélo Tout confort Vacances à vélo - Forfaits voyages à vélo - Vélo Québec Voyages

Hawaï: deuxième partie

Publié par Pierre Bouchard le 7 décembre 2009

Deuxième partie: considérations volcaniques.

Comme il s'agit de se la couler douce à rouler sur Hawaï, chez Madame Pelé, la déesse polynésienne du feu et des volcans, j'ai bien envie de m'entretenir de...volcans, justement! Ce n'est pas que le Cercle de feu du Pacifique ait fait de moi un obsédé de ces montagnes fiévreuses et envoûtantes, un «volcaniaque»—je plaide un peu coupable, quand même!—, mais plutôt que le volcanisme joue un rôle prépondérant sur tout l'archipel et que ses manifestations et répercussions y sont omniprésentes: un incontournable hawaïen! Non seulement responsable de l'existence et de la genèse de ces îles paradisiaques, le volcanisme, véritable dénominateur commun, continue toujours d'y façonner les paysages, conditionner les cultures ainsi que modeler—et remodeler!—les routes...à ne pas négliger, surtout lorsqu'on y va à vélo!

Lave entre dans l'océan à Kalapana, Hawaii.

Puisque la «Big Island» a été formée essentiellement par des volcans-boucliers canoniques, des types parfaits croissant à coups de coulées de lave bien fluides, ses pentes sont généralement longues et douces. Durant notre tour de l'île, en ferons l'expérience lors de la montée entre Kailua-Kona et les Hawaian Ocean View Estates, franchissant en route maintes étendues de lave pétrifiée qu'a régurgitée le Mauna Loa, tout comme à la descente de cette étrange zone résidentielle vers Witthington Beach Park; l'ascension graduelle vers le village de Volcano suivie de la descente vers Hilo aussi; ou encore en roulant sur la Saddle Road. On retrouvera des inclinaisons beaucoup plus raides en gravissant ou dévalant des pali, falaises créées par des effondrements d'origine volcanique. Ceux qui se laisseront tenter par la boucle sur la Napo'opo'o Road, prenant d'assaut l'escarpement de la côte sud de Kona, ou sur la Chain of Craters Road, un aller-retour extraterrestre dans le parc national des volcans via les pali Holei, bénéficieront d'une bonne leçon de géomorphologie et hawaïen...

Hawaiian Ocean View Estates

Chain of Craters Rod, Hawaii.

Pali Holei, Hawaii.

Quoique une savoureuse légende polynésienne raconte que le demi-dieu Maui aurait tiré les îles du fond de la mer avec son fameux hameçon, la géologie nous enseigne qu'elles en sont plutôt sorties grâce au magma s'échappant d'une source thermique qui serait stationnaire dans le manteau ou l'asthénosphère, la couche sous l'écorce terrestre. Se déplaçant au-dessus de ce point chaud à une vitesse de 9 centimètres par an, la plaque tectonique du Pacifique, loin d'être en échappée, file droit toujours plus au nord-ouest, éloignant progressivement les îles hawaïennes de leur feu nourricier jusqu'à ce que leurs volcans s'éteignent. C'est ce qui est arrivé à Kauai, Ohahu, Molokai, les plus vieilles, et arrivera bientôt à Maui—on doute que l'Haleakala, puisse connaître d'autres soubresauts.

Coulée de lave Kalapana, Hawaii.

Quant à «notre» île, Hawaï, la plus jeune, elle se tient juste au-dessus du point chaud mantellique et certains de ses volcans comptent parmi les plus actifs de notre planète. Il n'est donc pas étonnant que ce soit dans la partie sud-est de l'île que la lave jaillisse à profusion ces temps-ci, autour des Mauna Loa et Kilauea. Dans quelques dizaines de milliers d'années, quand nous voudrons pédaler en compagnie de volcans hawaïens actifs, il faudra se rendre sur Loihi, une île-volcan en devenir qui se trouve à 35 kilomètres plus au sud-est et dont le sommet culmine ces jours-ci à 1000 mètres...au-dessous du niveau de la mer!

Fin de la Chain of Craters Rd, Hawaii.
 



Roulez cette destination avec Vélo Québec Voyages. Prochain départ »

Bike this destination with Vélo Québec Voyages. Next departure »