Vélo Tout confort

Nouvelle-Angleterre

Publié par Jacques Savard le 10 avril 2013

Un séjour de 8 jours rempli de purs bonheurs. Région voisine, juste au sud du Québec, la Nouvelle-Angleterre offre une végétation connue dans un décor différent. Les gens y sont accueillants. Les routes sont très belles et les automobilistes, courtois. Le cycliste alternera entre un environnement de villégiature, d’agriculture et de foresterie, où les montées comme les descentes sont douces et longues. Il aura tout le loisir d’admirer les paysages et de humer à pleins poumons l’air pur des grands parcs qu’il traversera.

Un voyage à vélo en Nouvelle-Angleterre, c’est aussi redécouvrir une partie de l’histoire du Québec. La Nouvelle-Angleterre est peuplée de nos cousins québécois descendus au sud de la frontière pour y trouver du travail, à la fin du 19e siècle. Il suffit de faire un court arrêt dans un des nombreux cimetières, que nous croisons à vélo, pour y trouver des patronymes à consonance franchement québécoise.

Le tout débute à Newport, la ville la plus au sud du majestueux lac Memphrémagog. On se sent en vacances dès le premier soir, alors que plusieurs clients se rassemblent volontairement sur la terrasse d’un restaurant donnant directement sur le lac.

L’excursion à vélo commence tout en douceur dans les vallons séparant Newport et St. Johnsbury. Le lac Willoughby, que nous longerons sur une distance de 8 kilomètres, vaut à lui seul la montée qui nous attend à son extrémité. Comme au moment de sa formation, son eau est limpide et ses rives sont presque intactes, et une baignade s’impose! L’environnement transportera le voyageur dans une autre époque. Plusieurs cascades rieuses égaient la falaise que nous longeons en contournant le lac.

La deuxième journée est une sérieuse mise en jambe. Les montées et les descentes se succèdent sur un parcours de 108 kilomètres. C’est la journée la plus exigeante du séjour. Tout au long de ce parcours, les panoramas enchanteurs se succèdent. La ville de Barre offre, dans un décor de ville typiquement américaine, un vaste choix de menus pour la halte-diner. La journée se termine autour de la piscine du rustique Nootka Lodge.

Nous voilà à la journée tant attendue: la traversée du White Mountain National Forest, une montée de 20 kilomètres suivie d’une superbe descente de plus de 30 kilomètres. Quel bonheur! Le Kancamagus Pass culmine à 2 855 pieds. Une journée de paysages à couper le souffle!

Enfin, North Conway et ses boutiques factory outlet. Nous sommes au pied du célèbre Mont Washington. Une boucle optionnelle spectaculaire nous mène passé Pinkham Notch. À Glen House, on peut prendre le minibus qui nous conduit jusqu’au sommet de cette majestueuse montagne. 

Un petit 70 kilomètres et on est au Bethel Inn. C’est un resort très bien conservé, comme il s’en est construit tant en Nouvelle-Angleterre au début du 20e siècle. Il est situé sur un terrain de golf. On peut se baigner dans le lac à sa plage privée, faire une ronde de golf, une partie de tennis ou tout simplement se prélasser dans la piscine ou la baignoire à remous. Des séances de massage sont également offertes sur place. Le grand luxe, quoi!

L’avant-dernière journée de vélo nous fait traverser le Grafton Notch State Park. Plusieurs petites haltes de découvertes parsèment notre trajet. On se doit absolument de visiter le magasin général d’Errol : « Welcome in the USA »! À l’entrée, un orignal albinos domine la meute d’animaux empaillés. On trouve de tout dans ce vaste magasin!

Bref, un séjour de choix pour découvrir la Nouvelle-Angleterre.



Roulez cette destination avec Vélo Québec Voyages. Prochain départ »

Bike this destination with Vélo Québec Voyages. Next departure »